Ancienne boite en fer : Manufacture de cigarettes Egyptiennes

Vous êtes la seule personne a avoir vu cet objet, profitez-en avant qu il ne soit trop tard
Catégories : , Étiquettes : , , , , , ,

Évaporées, depuis belle lurette, les cigarettes Laurens, fines et élégantes, présentées dans des boites en métal sous le nom « Le Khédive ». Elles rencontrèrent dans les années soixante un beau succès, notamment auprès des jeunes filles « libérées ». A l’époque, dans les cinémas, à l’entracte s’inscrivait sur l’écran : « Le moment de fumer une bonne Laurens », inimaginable aujourd’hui ! Il s’agissait d’un autre temps, un entre-deux, entre l’emprisonnement des fumeurs et leur mise au pain sec et à l’eau au 17e siècle et les campagnes anti-tabac à venir. Edouard Laurens, français, résidant en Egypte et actif dans l’industrie du tabac dès 1887, fut l’un des premiers cigarettiers à venir à Genève. En 1915, au 61 route de Chêne, il installa l’une de ses succursales. Il fut suivi dans ce secteur en 1920 par British American Tobacco. Le bâtiment, rénové en 1996, a conservé le style colonial du siège égyptien à Alexandrie, il est occupé aujourd’hui par une banque.

 

Hélène Vibourel

https://geneve-en-zigzag.ch/les-cigarettes-laurens-a-geneve/

12,00

1 en stock

Détails de l’article

 

ED.Laurens

manufacture de cigarettes Egyptiennes

Stella extension Belge

En bon état , tel que sur la photo

Poids0.150 kg
Dimensions14 × 10.5 × 4 cm

Commentaires

    Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

    X
    X