Carte à jouer ancien : Nivelles des années 1925 – Collégiale Sainte Gertrude

Vous êtes la seule personne a avoir vu cet objet, profitez-en avant qu il ne soit trop tard
UGS : 4390418 Catégories : ,

La collégiale sainte Gertrude – Nivelles

Selon mes sources , ces cartes dates des année 1925 – 1927

25 cartes differentes en vente sur bro-kant.com

2,00

Détails de l’article

Image illustrative de l’article Collégiale Sainte-Gertrude de NivellesCinq églises successives, bâties du VIIe au Xe siècle ont précédé l’église romane. Sous la nef principale de celle-ci, un sous-sol archéologique permet d’en visiter les ruines. La première église mérovingienne, bâtie vers 650, abrite les caveaux funéraires de la première communauté religieuse de l’abbaye de Nivelles. La dernière église, carolingienne, contient la tombe d’Ermentrude, petite-fille de Hugues Capet.

Après un incendie, la communauté religieuse fondée par sainte Gertrude bâtit, de 992 à 1046, l’église actuelle. Par son plan bicéphale, elle appartient au style roman rhénan de tradition ottonienne : l’édifice comporte deux transepts et deux chœurs opposés. Les dimensions sont importantes : plus de 100 m d’un chœur à l’autre, 25 m de large au vaisseau, plus de 44 m au transept oriental. La pointe du clocher culmine à 50 m.

Aujourd’hui, l’église est devenue paroissiale : les bâtiments conventuels ont disparu dans les bombardements allemands lors de la Campagne des 18 jours en mai 1940 durant la Seconde Guerre mondiale.

La restauration de la collégiale est l’un des chantiers les plus célèbres et les plus controversés de Simon Brigode ; celui-ci parvient à imposer la construction d’un pastiche de clocher roman, qui n’avait jamais existé comme tel, en lieu et place de la flèche gothique, détruite en 1940, qui témoignait de mille ans d’histoire.

L’architecte applique ainsi le concept d’unité de style, introduit par Eugène Viollet-le-Duc, en rétablissant un état roman ottonien de l’église qui, conformément à la définition de Viollet-le-Duc, « peut n’avoir jamais existé à un moment donné ». Ce concept du xixe siècle a été invalidé par la Charte internationale sur la conservation et la restauration des monuments et des sites, dite charte de Venise de 1964, qui dit que « les apports valables de toutes les époques à l’édification d’un monument doivent être respectés, l’unité de style n’étant pas un but à atteindre au cours d’une restauration. »

Le choix de la restauration du clocher résulte d’une consultation populaire avec les habitants de Nivelles, auxquels trois maquettes furent proposées : l’une présentant une reconstruction à l’identique de la tour carrée du xviie siècle et de la flèche métallique de 1863, la seconde présentant un avant-corps sans tour et la troisième proposant l’édification d’un clocher octogonal de style roman selon le principe d’unité stylistique de l’ensemble. Cette dernière proposition obtint la majorité des suffrages.

Poids0.001 kg
Dimensions11.5 × 11 × 7 cm

Commentaires

    Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

    X
    X